La situation du marché immobilier en France ces dernières années

dernières années

Dans le monde, l’immobilier joue un rôle très important dans l’économie. La preuve est la crise immobilière-bancaire américaine en 2007. Les banques sont des acteurs indispensables dans l’acquisition de biens immobiliers des particuliers, mais à quels prix et à quelles limites ? Pour chacun, l’immobilier est un risque très important.

De quoi dépend le marché immobilier français ?

Le marché de l’immobilier est surtout lié à la croissance démographique, en prenant en compte les migrations, le taux de natalité et la mortalité. Les chiffres montrent que les migrations affectent 20 % de la croissance démographique en France. La démographie est surtout très interdépendante quand on démontre leur corrélation avec les grandes villes en France comme dans les départements de l’ile de France. Le prix du m2 dans les villes avoisine les 5000 euros contre seulement 1000 euros en province. Toujours dans le cadre démographique, le vieillissement de la population, l’augmentation du nombre des divorces peuvent aussi influencer les demandes immobilières sur le marché. Le plus important est bien sur le pouvoir d’achat de la population, mais cette barrière peut être franchie à l’aide des banques.

Afin de maitriser tous ses paramètres, la politique joue un rôle de régulateur par l’intermédiaire des règlementations, taxes, impôts, fiscalités.

L’évolution immobilière ces quelques années passées.

Une courbe portant sur un indice entre les prix des maisons et le revenu des ménages appelés « courbe de Friggit » permet d’apprécié et de conclure que le prix des biens immobiliers à une corrélation constante avec les revenus des ménages, cela veut dire que l’évolution du marché de l’immobilier dépend des revenus de la population. Les politiques bancaires permettent une hausse d’acquisition immobilière par la diminution des taux d’intérêt, les durées de prêts toujours plus longues jusqu’à 20 ans, et un service très élargi.

Cette augmentation de l’endettement des Français n’est pas encore d’une importance capitale, et sert de tremplin pour l’immobilier. Mais l’éclatement de la bulle est toujours d’actualité vu sa gravité au cas où ça continue.

Une demande déjà satisfaite ?

 Plus de 10 % des logements sont vacant en France. Pourtant la construction de plusieurs bâtiments est encore d’actualité dans diverses villes des départements français. On assiste donc à une délocalisation de la demande, mais aussi à une stratégie des constructeurs pour éviter que les prix ne régresse trop ce qui vont ruiner leurs business, leurs solutions sont donc d’augmenter le prix du m2.

————————————–
Merci à : Annuaire de Max