Le syndic de copropriété : quelles missions et quelle importance ?

syndic de copropriété

Dans une copropriété, le syndic se présente comme le chef d’orchestre. Il exerce son travail qui est réglementé selon la loi Hoguet. Les activités d’un syndic de copropriété figurent parmi les professions immobilières. La réglementation de cette activité a vu le jour en 1970. Par contre, depuis 2014, la loi oblige toute copropriété à avoir un syndic de copropriété. Ce sont les copropriétaires qui choisissent la personne qui gèrera la copropriété. La gestion peut être réalisée par un professionnel ou à un individu qui vit dans la propriété. Le choix de la personne doit être fait lors de l’assemblée générale de l’ensemble des propriétaires.

Les missions d’un syndic de copropriété

 coproprieteLe rôle principal d’un syndic de copropriété est de faire régner les réglementations en vigueur au sein d’une copropriété. Les occupants doivent alors suivre ces réglementations sous peine d’une poursuite judiciaire. Les décisions après les votes lors de l’assemblée générale doivent alors être appliquées. Parmi les missions d’un syndic de copropriété, vous pouvez citer la prise en charge pour administrer et conserver l’immeuble. Il procède aussi à négocier les assurances et les entretiens concernant la propriété, tout comme l’établissement du budget provisionnel et du calcul des charges des propriétaires. Le syndic de copropriété recouvre les charges de chaque occupant de l’immeuble. Il représente légalement le syndicat lors d’un problème avec la justice par exemple. N’hésitez pas à cliquer sur gestion d’un copropriété par un syndic pour plus d’informations concernant un syndic de copropriété au sein d’une copropriété immobilière.

Que doit avoir un syndic professionnel ?

Un syndic de copropriété doit avoir une carte professionnelle pour qu’il puisse exercer ses activités dans le cadre légal. Aussi, il doit posséder un compte bancaire à son nom à part celle de la copropriété. Un syndic professionnel doit aussi avoir une assurance professionnelle. Le contrat d’assurance d’un syndic doit contenir au moins la garantie responsabilité civile. Du côté financier, un syndic professionnel doit avoir suffisamment d’une garantie financière pour être capable de la couverture des fonds. D’après la loi, il doit disposer au minimum de 110 000 euros.

Comment faire le choix de son syndic de copropriété ?

Pour faire le bon choix du syndic de copropriété pour la gestion d’une copropriété, vous devez comparer les offres qui sont disponibles pour pouvoir choisir le syndic qui répond aux besoins des propriétaires et des occupants. Demander un devis auprès de chaque syndic permet de procéder à la comparaison des offres, surtout concernant les frais de gestion courante de l’immeuble. Il est possible de choisir un syndic bénévole si l’envergure de la copropriété le permet.